top of page

L’expat’ épisode 8 : J24 @ U.S Bazeilles - complet

Dernière mise à jour : 28 mai

Bien le bonjour amis supporters ! Nous nous retrouvons aujourd’hui pour débriefer la première rencontre depuis la sécurisation de la première place et les festivités qui s’en sont suivies.


Mais avant toute chose, j'aimerais placer là une petite citation sur la procrastination, comme ça, parce que j'ai envie :

Bref, c'est ainsi l'US Bazeilles qui se dresse sur notre route lors de ce cours déplacement de 5,3 km (distance stade à stade via google maps) dans l'enceinte du complexe Jean-Claude Bernard. Une équipe 10e au classement et qui lutte pour sa survie. J'anticipe un match un peu plus accroché qu'à l'accoutumée.


A-t-on digéré le titre ? Amadou Soumah continuera-t-il sa folle ascension au sommet du classement des buteurs ? Continuerons-nous notre série de clean sheets ? Hamed Karamoko va-t-il enchaîner sur un 4e trophée d’homme du match ? Roma terminera-t-il une nouvelle fois sous la douche ? Donald s’est-il remis de ses libations ? Merguez ou chipo ? Drapeau vert et carton rouge, ou drapeau rouge et carton vert ? (coucou monsieur Guérin 😊) Tant de questions existentielles qui me traversent l’occiput. Enfin ... J’ai le temps de vaquer à ces songeries, maintenant que je suis mort.


Oui. Il paraît cela. Au cours de ses pérégrinations, l’expat’, se baladant, titubant, insouciant, au gré du vent, a récemment remarqué le sobriquet dont il a été affublé par les membres de l’équipe. Ou bien est-ce une personne en particulier ? Sieur Demagny, oui, c’est vous que j’observe de mon regard scrutateur et vindicatif.


(je t’ai l’œil, coco)


Je nous ai donc quittés la semaine dernière, soit. Je ne l’avais pas spécialement anticipé et vous avoue avoir un peu de mal à m’y faire. Au moins j’ai pu partager l’apéritif avec Patrick, Bruno, Alex, Modeste et tous les autres qui sont partis avant eux.


Je vais donc tenter de me rendre hommage, à ma façon, Bernard Poivrot.


L’avant-match :

Eh bien apparemment il fait beau, du coup Thib’ a sorti les lunettes de soleil. Classe. Si, si. Il faut savoir le souligner. C’est tellement rare. Par contre le p’tit bidon, ça l’est un peu moins. Pourtant le noir c’est censé amincir …


(Thibault après que je l’ai repris dans les commentaires du match)

 

Et les banderoles des « mini Young Boys » derrière lui : agréable surprise. Mention spéciale au sus scrofa stéroïdé de celle de gauche, qui attire mon regard.

Avec la réalisation dynamique bien appuyée par notre maestro en chef, franchement c’est mieux que chez les pros.


Mais pas le temps de savourer que l’on déchante avec encore un résumé qui part sans le son. J’ai glosé trop vite, c’était trop beau. Mais pourquoi ne peut-on jamais goûter à la plénitude totale ? Bref, l’audio revient au bout de 50 bonnes secondes, ouf. C’est qu’il eût été dommageable de ne pouvoir se replonger dans la magnifique ambiance de la semaine passée. On a droit au format king size pour le coup : que de plaisir pour nos délicates mirettes (et ça doit aussi permettre au reste du crew de tirer au flanc).


Et donc le titre en poche, c’est les vacances. Pas de bord terrain, pas de polopopo, et peut-être encore plus significatif, pas de Kévin. Sachant que je l’avais repéré, le bougre a préféré se cacher. Le fourbe.

Par contre c’est avec toujours mon Claude, mon gars sûr. Fidèle au poste, et qui s’incruste superbement pendant la présentation des matchs à venir.


On se retrouve avec l’interview de Benji Huygues, adjoint au coach. C’est sympathique de donner la parole aussi à des gens un peu plus dans l’ombre et dont nous n’avons pas forcément connaissance. Le passage est agrémenté par le back-to-back de Claude devant la caméra.

Par contre les joueurs qui ne dorment pas pendant deux jours, c’est normal ça ? Faut arrêter de leur faire faire des 5vs5 à l’entraînement si c’est comme ça. Attention, Kiki il a dit : « Il faut bien manger, et aussi bien dormir » .


Le retour de la page de réclames nous permet d’apprendre que Thibault n’a pas de pause. Eh oui mon bon môssieur, ce n’est pas dans votre contrat.


(mais tu vas bosser, oui, feignasse !)


" Le travail pense, la paresse songe." (Jules Renard)

En l’occurrence ici, la paresse cherche à se la couler douce …


Saluons enfin la prestation du speaker qui se donne afin de déclencher l’étincelle autour des mains courantes. Sans trop de succès, il faut bien se l'avouer.


Première période :


3e Thibault voit le ballon plus gros. Le problème ce n’est pas le coca, c’est ce qu’il y avait dedans.


5e  Dans le rond central, Ahmed Camara se défait du pressing de deux adversaires avant de servir Amadou Soumah en entrée de surface, bien aidé par la glissade du numéro 5 bazeillais. Notre pichichi adresse un subtil lob que le retour désespéré du 4 adverse ne peut empêcher, pas plus que le gardien, complètement battu, et qui ne peut que constater les dégâts.

0-1. Bon ben ça commence plutôt pas mal.

(l’expat’ en pleine euphorie)


7e Thélio Zannier se chauffe et tente un corner direct. J’apprécie le panache.


8e 

« Il était tellement bas qu’il a décroché le décrochage » (Thibault Lenoble)

9e Gros cafouillage dans la surface bazeillaise. Finalement décalé seul au second poteau, Soumah bute sur Istace qui réalise là un superbe arrêt.


11e D'après Flo', Thélio Zannier gambade dans la prairie. On est content pour lui.


(Thélio, en mode Bambi)


Il se passe de ces trucs dans vos têtes les gars quand même …


12e Hamed Karamoko est au sol suite à un gros choc. Jean-Pierre est depuis 20 bonnes secondes sur le terrain avant que Thibault ne le remarque. Y devait être vraiment bon ce coca.


14e Thélio perd le ballon au milieu de terrain, ce qui permet à Mathieu Charbeau de lancer son numéro 10 Hugo Charlot, dont la frappe croisée va venir lécher la ligne de but et flirter avec le poteau. A ce niveau-là de proximité, ce n’est plus un frôlement, c’est une caresse. Pas de pénétration néanmoins et notre cage reste inviolée. Tous les bazeillais se prennent la tête à deux mains, figurez-vous que moi aussi.


(c'était moins une)


15e 

« Comme on dit : crache, on va trier ! » (Thibault Lenoble)

24e 

« Il aurait pu téter » (Thibault Lenoble)

Pourquoi ? Juste, pourquoi ? Ce coca tu le trimballes depuis la semaine dernière en fait ?


26e On pense à Kévin qui est à sa soirée BDSM :


(hello mon chou !)


34e Comme toute l’équipe DVCR, l’ambiance est en vacances. Y a comme un petit côté match à Revin aujourd’hui (ne désespérez pas, le résumé de celui-ci viendra).

On s'est même permis une vanne sur le retour de Pierre M'Bappé il y a quelques minutes, je suis hilare ...


(c'est fou ce qu'on rigole ...)


41e Fahd Saghir obtient un coup-franc à une vingtaine de mètres des cages adverse, légèrement excentré sur la droite. Notre cap’tain Axel Villière s’en charge et vient trouer le gardien de l’USB, pas exempt de tout reproche sur le coup. 2-0

43e Décidément, nous manquons cruellement de justesse. Karamoko profite d’un mauvais dégagement pour s’engouffrer sur le côté gauche et infiltrer la surface de réparation, mais ensuite ça se complique lorsqu’il tente de donner à Soumah qui à son tour tente de retrouver Saghir. Ça termine en corner, qui ne donnera rien.


(les gars au moment de choisir qui doit tirer)


45e Jolie glissade de Sory Kaba dans son couloir, ce qui permet une petite percée de l’équipe locale. Le retour d’Ahmed Camara annihilera l’action. Rien à signaler.


(Sory dans son couloir, allégorie by l'expat')



Mi-temps :

Je partage l’avis de Thibault sur le « il ne peut rien nous arriver cette année ». N'oublions quand même pas que nous avons à la base une équipe de R1

Néanmoins, je suis également persuadé qu’on peut arriver à en prendre ne serait-ce qu’au moins un. Après tout, j’ai bien joué le 4-2 au pronoflash. Et j’ai le vague sentiment que le deuxième acte sera plus animé.


Bon, c’est moi ou elle dure longtemps cette mi-temps ? Ah non, c’est moi. C’est vrai que la temporalité n’est plus la même pour moi depuis que je suis passé de vie à trépas.



Nos joyeux larrons ont le temps de nous rappeler la soirée du 21 Mai où notre charmante équipe se l'est collée aux 3 Brasseurs Charleville, et Florian se prend à rêver du survol de Dugau en hélico :


(Flo' suspendu à son hélico)


Bon, ce n'est pas tout ça, mais c'est qu'il y a une ...


Seconde période :

45e On redémarre tambour battant avec le fameux TGV Traoré ! Copyright de Flo’ qui se fait un plaisir de faciliter mon travail :


(Hamidou sur son aile, allégorie. Et aussi parce que je n'ai pas réussi à faire un montage de sa tête sur un vrai TGV)

 

46e À l’inverse de notre chamarré duo d’exégètes, je trouve le carton jaune que prend Hamed Karamoko un peu sévère. Mais soit, il faut dire que nous sommes un peu masqués sur l’action.


47 « Le ballon ne vit plus ». Tout comme moi.



48:37 Coucou le poteau de corner ! Tenteriez-vous d’immiscer dans notre subconscient certaines images subliminales ? C’est fourbe. Et non-pertinent en sus.



51e Faute du numéro 6 bazeillais qui récolte lui aussi son carton jaune. Thibault nous prophétise une fin de match plus tranquille. Je suis un peu plus sceptique. Spoiler alert : il s’est planté. En même temps il nous a gratifié d’un quasi sans-faute aujourd’hui. C’est simple, hormis la première minute trente de retransmission, c'est un festival. Et le pire c’est que le meilleur reste à venir.



51:35 « La sécurité, merci ! ». C’est bon c’est juste une faute au milieu de terrain, calmons-nous.


52:14 « La gendarmerie, appelle la gendarmerie direct ! ». Encore une fois, pour un simple carton jaune, n’est-ce pas un peu extrême ?


54e « Il va falloir commencer […] à se découvrir » nous lance Thibault. Cette langoureuse suggestion attise ma sensualité. Il n’y avait définitivement pas que du coca dans la canette. Maintenant que j’y songe, il faudrait peut-être que je vérifie ce qu’il y a dans la mienne également.




56e  On joue trop facile derrière et Ahmed Camara commet une faute juste à l'entrée de la surface qui lui vaut lui aussi un carton jaune.

Sur le coup-franc qui s'en suit, tiré par Hugo Charlot, Max Delanglez ne fait que repousser la balle dans les pieds du numéro 9 Arthur Jonval qui a bien suivi et la catapulte sous la barre.

1-2


(Max, pas impeccable sur le coup)


Je partage l’avis de Florian : "c'est un but bête". En temps normal j’aurais employé un explétif, aujourd’hui je vous lâche ça :



60e Hugo Charlot nous gratifie d'un magnifique soleil par dessus un panneau publicitaire. Heureusement plus de peur que de mal.


(le foot dans les Ardennes, c'est dangereux)


62e Bien trouvé à l'entrée de la surface, Soumah efface son défenseur d'un joli coup de rein, avant de placer une frappe imparable dans le petit filet du gardien. Tellement imparable que Thib' ne la voit pas rentrer. Il aurait aussi fallu tomber les lunettes de soleil. Florian tente désespérément de sauver son collègue en invoquant le but de Vieira contre l'Espagne en 2006. Perso je ne suis pas dupe.

1-3


64e Laissé étrangement seul aux abords de la zone de réparation, Hugo Charlot se retourne et décoche une frappe très bien placée. Max nous fait une Patrick Regnault contre Auxerre en 2001 et regarde la gonfle faire poteau rentrant. Thibault ne voit toujours pas le ballon au fond. Il est vraiment temps que la saison se termine pour lui.

2-3


(Thib' aux commentaires, image d'archive)

 

65e Sory Kaba écope lui aussi d'un carton jaune suite à une mise en échec de hockey sur Mathéo Couallier qui met du temps à se relever. Ce dernier aurait "l’estomac à la place des poumons" d'après Thibault, expert en anatomie appliquée.


69e Doublé pour Sory qui commet une seconde intervention irrégulière et grossière en moins de 5 minutes. Deuxième jaune = carton rouge. Dans la foulée, Amadou Soumah râle et se voit brandir un carton blanc par l'arbitre du match pour contestation. Ah, la fougue (pour ne pas dire autre chose) de la jeunesse ... Nous sommes donc à 9 contre 11 pour au moins 10 minutes.

Ça y est, nous y sommes dans le match piège ! Thibault est en colère. #MeToo

(bon ok, il fait pas trop vénèr sur la photo)


73e Corner pour Bazeilles : le ballon atterrit sur un rouge seul au second poteau qui manque sa reprise. On était pas loin de l'égalisation. Thib' en profite pour inventer "YAPLUKA", qui vous rapportera 66 points au scrabble en tant que mot simple.


78e Flo' veut jouer en 4x4 sur la pelouse.


(le terrain rêvé de Flo')


83e On annonce le licenciement de Kévin, mais en fait c'était une boutade. Mince je me suis fait une fausse joie ☹



89e Hommage au musée de la dernière cartouche de la part de notre duo derrière le micro. DVCR, office de tourisme.


90e Monsieur Demagny me sollicite sur le chat afin de relever les élucubrations de mes comparses. Mais je ne fais que ça mon gars !


92e Coup-franc pour nos ouailles côté gauche, en mode mini-corner. Le ballon est distillé par Hamidou Traoré au premier poteau. Dans le cafouillage qui en résulte, Amadou Soumah reprend le ballon à bout portant. Celui-ci semble repoussé sur la ligne. mais selon l'arbitre il est rentré. C'est donc un triplé pour notre pichichi qui se fait un peu pardonner son blanc de tout à l'heure.

2-4. On respire. Et moi j'ai bon au pronoflash ^^


95e Non, elles ne sont pas bonnes tes boulettes Flo' ... Pas plus que celles de Max.


(n'empêche, ça me donne faim toutes ces conneries)


98e Et merci à Guillaume Istace qui sauve mon pronoflash d'un superbe arrêt sur la dernière action du match.

 

L’après-match :

Le cap’tain est cash et sans concession dans son interview : « On a fait preuve de suffisance »

Moi je pense que notre jeunesse nous a joué quelques tours. Il faudra faire attention l'année prochaine... En tout cas dans le présent, le titre de meilleur défense semble compromis avec ces deux buts encaissés aujourd'hui.


Le coach est du même avis et trouve du positif dans le fait qu'on ait tenu avec deux joueurs en moins. Il n'a pas tort.


Florian nous offre un pamplemousse en mot de la fin. Je suis sûr qu'il est en train de penser au rosé qui va avec.




C'est maintenant à moi de vous laisser. Vous ne serez pas restés sans remarquer que, pour une fois, j’ai parsemé ma prose de quelques citations de personnes plus ou moins illustres.


On se quittera donc sur celle-ci, qui je pense nous correspond bien :)


ALLEZ SEDAN !!!

76 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Logo DVCR
bottom of page